Milandre

Beaucoup ignorent que les cavernes profondes des grottes de Milandre sont la demeure de la Fée Arie, dite Dame de Milandre, dont la puissance était grande et bienfaisante. Depuis longtemps déjà, elle ne se montre plus aux yeux incrédules de notre époque sceptique. Les mâlins disent que la voie ferrée, le télégraphe, le téléphone et les mille autres merveilles qu’engendre le progrès moderne ont épouvanté la Fée Arie au point qu’elle fuit les mortels. Cependant, aux dires des gens de Buix, elle sort encore de son antre ténébreux, à la dérobée, le soir dans les mois brûlants de l’été, pour prendre son bain, à l’abri de tout regard indiscret. Avant de se plonger dans l’eau fraîche et limpide de la Bâme, elle n’oublie jamais de déposer sur la margelle du bassin sa couronne où brille un diamant étincelant. Par prudence, elle se métamorphose en Vouivre (dragon aîlé d’Ajoie), le serpent de l’Elsgau ou Ajoie, afin d’effrayer, dit- on, ceux qui pourraient être tentés de s’emparer de la pierre précieuse. Après avoir pris son bain accoutumé, la Fée rentre dans ses demeures souterraines où se trouve un coffre en fer rempli d’or et de diamants. Tout en contemplant ces richesses immenses, la Dame attend le moment prédit par le destin où un beau jeune homme, grand, fort, résolu, audacieux, viendra la délivrer. Tous les cent ans, la Dame blanche apparaît au sommet de la tour de Milandre, regardant si son sauveur s’annonce. Ce retour séculaire s’est toujours fait bien régulièrement sans que le héros ait paru ou réussi.
 

Découvrez Milandre en vidéos avec Ajoie.net :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Tour de Milandre

Elle constitue un élément de la toile de fond du village de Boncourt. On l’aperçoit en arrivant de France ou de Suisse, émergeant des frondaisons au sud de la localité. Depuis des siècles, elle attire les regards et excite aussi l’esprit de recherche des historiens. Symbole d’une grandeur passée, construite sur l’ultime plissement de la chaîne du Jura, à l’extrémité d’un éperon de rocher, la tour est un poste d’observation idéal. L’aisance avec laquelle on surveille de son sommet l’entrée de la vallée de l’Allaine et la Trouée de Belfort en a fait un point stratégique incomparable. Large de près de dix mètres, elle s’élève à une vingtaine de mètres. L’épaisseur de ses murs atteint trois à quatre mètres à la base. La tour et le château attenant ont été construits dans la seconde moitié du XIIIe siècle. Ils ont appartenu d’abord au comte de Montbéliard, puis au prince-évêque de Bâle Henry d’Isny dès 1283.

Ce monument, encore imposant, menaçait de tomber en ruines, rongé par la végétation, dégradé par les intempéries, pillé par les hommes amateurs de belles pierres. En 1988, par respect du passé, mais aussi pour exprimer leur confiance en l’avenir, les Boncourtois ont fait procéder à une sérieuse restauration qui a permis de le conserver pour les générations futures. Le donjon sert aujourd’hui d’attraction touristique. La Tour de Milandre est accessible par les routes communales conduisant à l'ancienne ferme de Milandre et du lavoir. L’accès y est libre jusqu’au sommet (belvédère).

Certaines légendes, transmises de génération en génération, ont justement pour cadre cette tour et ses environs. Elles sont d’autant plus captivantes, fascinantes même, qu’à proximité se trouvent des grottes, et aussi la Bâme, caverne profonde qui sert de résurgence à des eaux souterraines intermittentes. C’est à cet endroit, dit-on, que la Fée Arie, se transformant en une vouivre (animal mythique), va se rafraîchir ou s’éloigner des humains incompréhensifs.

C’est là qu’elle cache son trésor aussi ! Mais qui percera le mystère ? Les spéléologues ont réussi à explorer toutes les grottes inférieures et la rivière qu’elles contiennent ... sans rencontrer la fée !

 

Tour%20Milandre%201Tour%20Milandre


 

sentier-joie2

Ancien lavoir

La mélodie de l’eau vous calme, alors vous passerez un agréable moment vers l’ancien lavoir du village complètement rénové. Vous apprécierez la fraîcheur et la tranquillité de l’endroit.

Le lavoir jouxtait jadis la ferme de Martin Burrus (désormais détruite), fondateur de la fameuse manufacture de tabac, qui s'y installa à son arrivée à Boncourt en provenance de l'Alsace.

Pont Kilcher

Reconstruction en maçonnerie du pont du Moulin de Milandre, en 1781, par Jean-Jacques Plomb, sous la surveillance de P.-F. Paris, architecte éminent. Il fut réparé par le propriétaire, J. Kilcher, en 1832, comme l’indique l’inscription gravée sur une pierre du pilier supportant les deux arcs gracieux.

Grottes de Milandre

L’érosion et une rivière souterraine ont sculpté de merveilleuses galeries, ornées de formes mystérieuses par le dépôt de calcite. Des spéléologues les ont explorées sur plusieurs kilomètres, sans toutefois y rencontrer la fée Arie de la légende … Actuellement, elles ne sont pas ouvertes au public.

Découvrez l'Avant-après d'Ajoie-net: